dimanche, 16 décembre 2018
Accueil / Urbanisme / Travaux / Visite du chantier du futur centre administratif

Visite du chantier du futur centre administratif

Lors de notre passage au centre administratif, lundi en début d’après-midi, un violent orage a arrosé le bâtiment qui est en cours d’achèvement au carrefour de la rue de Menin et de la rue de Courtrai. De l’eau a coulé de la verrière pendant notre entretien avec l’échevine des Travaux, Brigitte Aubert (cdH). Mais rassurons les employés communaux qui prendront place dans leur nouveau lieu de travail au plus tôt fin février: le toit n’est pas encore tout à fait terminé et ils devraient rester bien au sec pendant les orages de l’été prochain. «On n’a en tout cas pas entendu le bruit de la pluie sur la verrière», s’est réjouie l’échevine.

Le chantier accuse donc un léger retard. «En raison justement des intempéries», fait remarquer Brigitte Aubert. 60 jours depuis la pose de la première pierre en 2013. Rien de bien dramatique, mais cela repousse de quelques semaines le déménagement de l’hôtel de ville vers le centre administratif, excepté, pour rappel, les services «État Civil» et «Population» qui restent sur la Grand-Place.

On a déjà une bonne idée de ce que sera l’ensemble en visitant le chantier. «Mais ce sera mieux encore lorsque seront posés le revêtement intérieur et le crépi extérieur», s’enthousiasme l’échevine qui a joué les guides pour Nord Éclair. La lumière aura la part belle. Brigitte Aubert a même demandé aux responsables du chantier, qu’elle rencontre tous les mercredis, s’il était possible d’aménager une paroi vitrée dans les bureaux hors paysager. «Tout en respectant le cahier des charges», s’empresse-t-elle de préciser. De la lumière mais aussi du sens pratique: des cloisons permettront d’agrandir les pièces de réunion lorsque cela s’avérera nécessaire.

Les ouvriers étaient occupés à installer des kilomètres de câbles électriques qui seront sous le plancher. Ores doit encore relier le bâtiment à la cabine haute-tension toute proche. La climatisation devrait permettre que le centre ne devienne pas une fournaise les jours de canicule. Les grandes étendues vitrées pourront être ouvertes mais qu’aux extrémités. Des panneaux antibruit seront également installés le long des rampes circulaires qui séparent l’atrium des paysagers. «Le personnel disposera d’une certaine intimité lorsqu’il sera assis derrière son bureau», fait remarquer l’échevine. «Mais debout, il pourra voir les collègues de l’autre côté». Des meubles empêcheront que les employés ne se penchent dangereusement au-dessus de la balustrade.

«Il y aura 250 bureaux ou points de travail au total», précise Brigitte Aubert. Les négociations sont en cours pour le choix des modèles et des coloris. Cela fait partie de l’enveloppe globale des 15 millions d’euros, dont 9 millions à charge de la Wallonie.

Il y a encore du boulot, mais l’édifice laisse entrevoir un caractère majestueux. «Les Mouscronnois seront impressionnés dès qu’ils franchiront la porte d’entrée», assure l’échevine des Travaux.

NORD ECLAIR – D.FOUCART – 01 sept 2015

A propos Brigitte Aubert

Bourgmestre de la ville de Mouscron en charge de l'Administration générale, de la Police, des Pompiers/Service Incendie, des Associations patriotiques, des Affaires sociales et de la santé, des Séniors, des Personnes handicapées, de l'Urbanisme, de l'Agriculture et Conseillère Provinciale

Lisez aussi

Mouscron: le gros chantier du château des Comtes est finalisé

Les ouvriers sont partis! Une phase importante du chantier aux abords du château des Comtes …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.