jeudi, 13 décembre 2018
Accueil / Urbanisme / Travaux / Permis accordé pour la rénovation du centre éducatif européen hurlu

Permis accordé pour la rénovation du centre éducatif européen hurlu

À Mouscron, le Centre éducatif européen va poursuivre sa refonte. Le permis est accepté, il ne reste plus qu’à trouver la société de construction.

Depuis quelques années, le Centre éducatifeuropéen, sis à la rue Cotonnière, subit une véritable métamorphose. Deux phases ont déjàpermis la rénovation de plusieurs bâtiments,dont des classes. Le 9 février dernier,l’administration communale a reçu une bonne nouvelle sous la forme d’un permis d’urbanismepour la phase 3. « Elle consiste en l’érectiond’un nouveau mur à la rue Cotonnière pour

protéger la cour de récréation des regards indiscrets , explique l’échevine de l’Urbanisme Brigitte Aubert. Juste derrière, nous allons construire un nouveau préau ainsi qu’un parking pour vélos. L’autre entrée, à la rue Adhémar Vandeplassche, sera aussi revue. Il est grand temps car le vieux mur est une catastrophe visuelle pour les habitants. Il y a même de la verdure qui commence à pousser dans les corniches. Autre bonne nouvelle pour les riverains, nous allons profiter des travaux pour refaire toute la chaussée qui en a bien besoin. Il y aura aussi une zone de livraison pour les cuisines et un endroit pour déposer les enfants en toute sécurité . Un plan incliné sera construit de ce côté pour les personnes à mobilité réduite ».

Un budget à 2 millions d’euros

Un bâtiment existant va en outre être abattu: « Il va laisser place à un siège administratif tout neuf. On y retrouvera un secrétariat, une salle pour les professeurs ou encore un bureau pour la direction. Une extension y sera jouxtée pour abriter des sanitaires ». Six nouvelles classes vont, quant à elles, être installées dans unbâtiment communal: « Il s’agit d’un ancien

atelier et d’un garage où l’on entreposait les voitures du service Travaux. Il va être totalement remis à neuf pour accueillir les nouvelles salles de cours ainsi qu’une infirmerie et des sanitaires. Le projet n’a pas été facile à mettre en place. Il y avait de nombreuses contraintes, notamment à cause de la présence de plusieurs mâts en fer. Mais nous préférions redonner vie à un bâtiment en perdition plutôt que de construire du neuf comme cela avait été envisagé. Cela nous permet d’éviter la possible création d’un nouveau chancre ».

L’ensemble des travaux est estimé à deux millions d’euros, dont 60% devraient être subsidiés par la Fédération Wallonie-Bruxelles: « Nous avons rendu notre dossier au pouvoir subsidiant. Ils ont un mois pour nous donner une réponse que l’on espère positive. Je n’ai pas trop d’inquiétudes à ce niveau-là car nous avons déjà reçu une promesse ». Ensuite, la Ville pourra se mettre en quête d’une société: « Un appel d’offres va être lancé comme d’habitude. Logiquement, cela devrait se débloquer assez vite. J’espère que les premiers aménagements pourront débuter pendant l’été ». S’il est tôt pour s’avancer sur une date de fin de chantier, Brigitte Aubert espère malgré tout que les élèves pourront profiter de leur enceinte terminée pour la rentrée 2016.

À long terme, une quatrième phase pourrait voir le jour: « Un réfectoire devrait être aménagé dans un bâtiment déjà existant. Ce serait la toute dernière étape de remise à neuf de l’établissement. Malgré tout, je garde le conditionnel dans mon annonce car il n’est pas certain qu’on y arrive un jour », conclut BrigitteAubert.

LE COURRIER – 25 février 2015 – Arnaud SMARS

A propos Brigitte Aubert

Bourgmestre de la ville de Mouscron en charge de l'Administration générale, de la Police, des Pompiers/Service Incendie, des Associations patriotiques, des Affaires sociales et de la santé, des Séniors, des Personnes handicapées, de l'Urbanisme, de l'Agriculture et Conseillère Provinciale

Lisez aussi

Mouscron: le gros chantier du château des Comtes est finalisé

Les ouvriers sont partis! Une phase importante du chantier aux abords du château des Comtes …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.