dimanche, 16 décembre 2018
Accueil / Urbanisme / Mouscron : le règlement communal urbanistique revu vingt ans plus tard

Mouscron : le règlement communal urbanistique revu vingt ans plus tard

L’enquête publique sur le RCU et le schéma de structure s’est clôturée. Deux dossiers qui vont permettre de façonner l’avenir de Mouscron.

Vendredi dernier, l’enquête concernant les nouveaux schéma de structure et règlement communal urbanistique (RCU) s’est clôturée. Deux expressions qui paraissent bien compliquées et dont beaucoup de Mouscronnois ignorent l’existence. Pourtant, elles les concernent directement: « En effet, il s’agit de deux règlements qui vont permettre d’imaginer totalement l’aménagement futur du territoire hurlu , précise l’échevine de l’Urbanisme, Brigitte Aubert. Le schéma de structure indique la façon dont nous allons utiliser les différentes zones qui s’offrent à nous: d’habitat, agricoles ou encore économiques. Le RCU, quant à lui, va reprendre toutes les règles en vigueur pour l’aménagement. En résumé, dès qu’il y aura une demande de permis (près de 300 par an), il faudra se référer à ce document afin de voir sa légalité ».

Tenir compte des évolutions architecturales

Le moins que l’on puisse écrire, c’est qu’il était grand temps de remettre ces deux «bibles» à jour. « Cela n’avait plus été réalisé depuis vingt ans. C’était désuet et totalement à l’opposé de la vision urbanistique que j’ai pour Mouscron. Il est grand temps d’aller plus de l’avant! En deux décennies, les techniques architecturales ont totalement changé. Il faut vivre avec son temps. Nous allons donc nous montrer plus ouverts sur certains points: les toitures plates, l’utilisation de matériaux différents, la hauteur des bâtiments… Nous serons également très vigilants à l’uniformité. Même si le RCU amène des nouveautés, nous continuerons à nous baser sur le bâti existant. On ne pourra, par exemple, pas venir mettre des briques de toutes les couleurs dans une rue où toutes les maisons sont rouges… »

Contrer les marchands de sommeil

Cette remise à neuf est d’autant plus importante que Mouscron va forcément évoluer dans les années à venir: « À échéance 2040, la Wallonie va augmenter sa population de 500 000 ménages! Mouscron devrait en accueillir, selon les prévisions, près de 9 000. Cela représente environ 80 000 habitants. Il est donc très important d’imaginer maintenant comment nous allons nous structurer pour demain. C’est dans cette optique que nous avons décidé de densifier le nombre de logements en centre-ville, en augmentant le nombre de niveaux acceptables, ou dans certaines zones périphériques, en utilisant mieux certains terrains » (NDLR: aux Trois-Herseaux, par exemple).

L’augmentation des habitations en tout genre permet également, selon Brigitte Aubert, de contrer une critique qui revient régulièrement sur le tapis: « On se plaint souvent du manque d’accès pour les personnes à faibles revenus. Mais je suis certaine qu’en augmentant l’offre, cela aura pour effet de faire diminuer le prix des loyers. Il est très important que tous types de gens puissent s’installer chez nous: les jeunes ménages, les personnes seules… Et nous serons également très attentifs à la qualité des hébergements. Il ne faudrait pas que, sous prétexte que nous voulons augmenter leur nombre, des marchands de sommeil tentent d’en profiter pour proposer des lieux indécents ».

Beaucoup de questions

Durant l’enquête, quatre réunions d’information ont été organisées. Il était également possible de rendre son avis par écrit: « Les rendez-vous dans chaque village et à Mouscron ont rassemblé environ 130 personnes. Nous avons également reçu une trentaine de lettres. Forcément, comme les deux documents vont être actifs durant plusieurs dizaines d’années, les gens se posent énormément de questions. De ce que j’ai pu lire des remarques, j’ai constaté qu’elles étaient constructives pour la plupart. Je pense que les gens ont constaté le bon travail de préparation démarré en 2009. Ils nous ont juste apporté certaines remarques intéressantes ».

L’AVENIR – Arnaud SMARS – 20 octobre 2015

A propos Brigitte Aubert

Bourgmestre de la ville de Mouscron en charge de l'Administration générale, de la Police, des Pompiers/Service Incendie, des Associations patriotiques, des Affaires sociales et de la santé, des Séniors, des Personnes handicapées, de l'Urbanisme, de l'Agriculture et Conseillère Provinciale

Lisez aussi

Visite du chantier du futur centre administratif

Lors de notre passage au centre administratif, lundi en début d’après-midi, un violent orage a …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.