dimanche, 16 décembre 2018
Accueil / Urbanisme / Travaux / Mouscron : la Maison de la santé s’agrandit et devient conciergerie

Mouscron : la Maison de la santé s’agrandit et devient conciergerie

La Maison de la santé va se voir greffée d’un espace en plus. C’est là aussi qu’habitera le futur concierge du centre administratif.

Le chantier avance du côté de celui qu’on appelle déjà communément le CAM (Centre administratif mouscronnois). «Il n’y a plus de retard. Fin mars, les travaux devraient donc être terminés et on pourrait commencer à y emménager progressivement en avril/mai, soit 250 personnes» indique l’échevine des Travaux et de l’Urbanisme, Brigitte Aubert.

La Maison de la santé a l’obligation de rester une vitrine

Certain(e)s devront donc délaisser leurs locaux, comme celui des Affaires sociales au parking Métropole voué à être rasé au profit d’un parking (dans un premier temps, tout au moins…) ou encore la Cellule environnement à la rue de la Vellerie dont l’actuel espace devrait devenir «un espace supplémentaire pour son voisin qu’est L’Envol ou tout simplement un lieu de stockage pour La Grange» qui lui est mitoyenne.

Il y aura bien d’infimes exceptions comme des bureaux spécifiques de l’Urbanisme qui resteront au Plavitout ou encore la Maison de la santé, voisine directe du CAM. «La Maison de la santé ne peut pas être intégrée au CAM car l’un des critères de l’OMS nous reconnaissant est qu’elle soit justement une vitrine en tous les sens du terme, souligne Mme Aubert qui est également échevine de la Santé… et «jeune» présidente du réseau belge francophone des villes santé de l’OMS (Organisation mondiale de la santé). C’est important aussi que les enfants et familles que nous recevrons soient «protégés». Ils ne pourront pas être vus de l’extérieur.»

La majeure partie du personnel des Affaires sociales (30 personnes) et de la Maison de la santé (10 personnes) déménagera toutefois au premier étage du centre administratif. «Ce sera plus facile d’être au CAM pour rassembler nos énergies. Toutefois, la secrétaire ou encore la diététicienne par exemple resteront dans l’actuel bâtiment. C’est là aussi que se feront toujours nos réunions, dans notre salle. On y laissera aussi notre pôle documentation. Il y aura également un espace de rencontres. Pour les personnes précarisées, il y aura une douche et des toilettes avec un accès aux personnes à mobilité réduite sur le côté. Et parce que notre machine à lessiver et notre séchoir sont tout le temps utilisés, on va les doubler.» L’extension «qui sera construite par du personnel communal issu de différents corps de métier» comprendra aussi un garage «permettant le stationnement de notre véhicule ainsi que du stockage.»

L’étage libéré de l’actuelle Maison permettra d’y aménager deux chambres, un living, une salle de bains et une cuisine pour le futur concierge à la fois de la Maison de la santé et du centre administratif. «Cette personne n’a pas encore été choisie. On attend que tout soit aménagé.»

Son esthétique harmonisée au centre administratif

Notre cliché en témoigne: la maison n’affiche pas une grande fraîcheur mais elle ne fera plus tâche à quelques mètres du CAM. «On va garder de la brique mais il y aura aussi un crépi gris qui rappellera le CAM. Même couleur également pour la porte de garage.» L’occasion d’ainsi comprendre que l’enceinte sera un satellite du centre administratif.

Reste donc à savoir quand, à la fois le chantier de construction de l’annexe et celui de l’aménagement des étages pour le concierge, seront réalisés. «La demande de permis a été introduite mais on nous demande un complément d’informations. Sauf intempéries, les travaux devraient durer six mois. J’espère donc voir tout cela terminé d’ici la fin de cette année.»

Dites « Mme la Présidente ! »

L’échevine de la Santé est donc aussi devenue, récemment, la présidente du réseau belge francophone des villes santé de l’OMS. «J’ai pris la succession du député MR Georges Pire. Le vice-président est l’échevin de la Santé PS de La Louvière. J’aimerais que le secrétaire soit MR pour qu’il y ait une répartition équitable au sein de ce réseau qui compte neuf villes dont quelques très grosses comme Charleroi ou la province de Liège.»

L’AVENIR – Thomas TURILLON – 12 janvier 2016

A propos Brigitte Aubert

Bourgmestre de la ville de Mouscron en charge de l'Administration générale, de la Police, des Pompiers/Service Incendie, des Associations patriotiques, des Affaires sociales et de la santé, des Séniors, des Personnes handicapées, de l'Urbanisme, de l'Agriculture et Conseillère Provinciale

Lisez aussi

Mouscron: le gros chantier du château des Comtes est finalisé

Les ouvriers sont partis! Une phase importante du chantier aux abords du château des Comtes …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.