Accueil / Covid-19 / Face au coronavirus, soyons citoyens, soyons solidaires et responsables

Face au coronavirus, soyons citoyens, soyons solidaires et responsables

Mes chers concitoyens,

Je m’adresse à vous en ce jeudi 30 avril à 16h40.

 

Depuis le 12 mars, une série de mesures ont été imposées aux citoyens afin de freiner, tous ensemble, la propagation du COVID-19 dans notre pays.

Ce sont 7 semaines de sacrifice, 7 semaines de restriction de nos libertés.

Je salue le courage et la solidarité de chaque citoyen de notre entité qui contribue à cet effort.

 

La vigilance reste de mise et cet effort doit être poursuivi coûte-que-coûte.

 

Au niveau local, certains d’entre vous ont peut-être constaté dans la presse que le nombre de personnes diagnostiquées positives au Covid-19 sur le territoire mouscronnois a augmenté ces deux dernières semaines.

Cette hausse peut s’expliquer par un testing plus fréquent dans nos nombreuses maisons de repos.

L’hôpital a été consulté à ce sujet. Il nous confirme que la situation est restée stable de son côté. Cette augmentation ne s’est donc pas fait ressentir chez eux.

 

De manière chiffrée, voici la situation au niveau local.

A ce jour, 233 personnes ont été testées positives au Covid-19 au sein de l’entité.

Cela veut dire que, parmi nos plus de 59.600 habitants, 0,39% ont été ou sont actuellement atteints du virus.

 

En ce qui concerne la situation sanitaire au sein du centre d’accueil pour demandeurs d’asile « le Refuge », contrairement à ce qui peut circuler sur les réseaux sociaux, je vous confirme que nos équipes restent particulièrement attentives et que la collaboration est optimale.

Notre objectif commun est de garantir, au mieux, l’équilibre délicat entre la situation sanitaire du centre et la sécurité sur site et aux abords.

Je me tiens à la disposition de toute personne qui souhaiterait faire part de difficultés rencontrées à ce sujet.

Quotidiennement, un état des lieux de la situation sanitaire nous est transmis par la direction du Refuge.

Actuellement, une dizaine de personnes sont en isolement. Aucune personne n’est hospitalisée et aucun décès n’est à déplorer parmi les résidents du Refuge.

 

De manière générale, la situation sanitaire à Mouscron est donc sous contrôle. Continuons néanmoins à respecter scrupuleusement les mesures en vigueur afin que notre hôpital puisse continuer à assurer ses missions.

La situation de notre commune étant ainsi posée, il faut noter que les indicateurs généraux scrutés au niveau national par les experts sont encourageants.

Le nombre d’hospitalisations journalières diminue et la courbe des décès liés au virus s’aplatit.

 

Eclairé par ces informations, le Conseil National de Sécurité a annoncé, le vendredi 24 avril dernier, les modalités pratiques qui amorceront la sortie progressive du confinement à partir du lundi 4 mai.

Cette décision a d’ailleurs été confirmée hier soir, via communiqué de presse, par la Première ministre, Sophie Wilmès.

 

Plusieurs échéances sont annoncées ; elles restent toutefois dépendantes de l’évolution de la situation réelle et conditionnées au respect des mesures d’hygiène et de distanciation.

  • A partir du 04 mai seront permis : le redémarrage progressif des entreprises, l’activité physique en extérieur avec 2 amis, ainsi que la réouverture des commerces de tissu et merceries en vue de la fabrication de masques.
  • A partir du 11 mai: sous conditions, tous les commerces et tous les services pourront reprendre leurs activités : les fleuristes, les car-washs, les magasins de vêtements, les électro-ménagers, les parfumeries, les magasins de meubles, de jouets, les photographes… C’est la réouverture généralisée des commerces qui s’amorcera donc à partir du 11 mai. Elle ne concernera toutefois malheureusement pas encore l’HORECA ni les services impliquant un contact physique avec la clientèle (tels que les esthéticiennes et les coiffeurs… que nous attendons tant).
  • A partir du 18 mai, et tenant compte d’une évaluation approfondie de la situation :
    • les réunions de famille et rencontres de plus de 2 personnes pourraient se tenir ; cela implique également que les mariages et funérailles pourraient s’organiser en plus large comité ;
    • des excursions de maximum 1 journée en Belgique pourraient également être envisagées ;
    • et les professions impliquant des contacts physiques, comme les salons de coiffure et d’esthétique, pourraient reprendre sous certaines conditions qui doivent encore être déterminées.
  • A partir du 18 mai également, certains écoliers et élèves reprendraient progressivement le chemin de l’école. On s’en réjouit ! Ce sont les 6èmes primaires, ainsi que les 6èmes et 7èmes secondaires qui seraient les premiers à rejoindre les bancs de l’école, dans des conditions très strictes (4m² par élève, 8m² par enseignant, maximum 10 élèves par classe, des temps de récréation adaptés, …).

A partir du 25 mai, les élèves de 1ères et 2èmes primaires et les 2èmes secondaires reprendraient également les cours.

Les enseignants et directions se mobilisent activement pour que cette réouverture des écoles puisse se faire dans le respect des modalités d’organisation et d’hygiène émises par la Fédération Wallonie-Bruxelles.

Ils ont tout mon soutien et mes encouragements.

Les gardes d’enfants et l’accueil extrascolaire dans les écoles sont maintenus et accueilleront également les enfants qui ne doivent pas reprendre les cours mais pour lesquels les parents n’ont pas de solution de garde.

Les crèches n’ont, quant à elles, jamais fermé.

Les différentes équipes se préparent toutefois à accueillir un nombre d’enfants plus élevé. Elles veilleront au strict respect des normes imposées par l’ONE et des mesures d’hygiène renforcées.

Notez encore que l’enseignement artistique à horaire réduit ne reprendra pas d’ici le 30 juin. L’académie reste fermée.

  • Enfin, le Conseil National de Sécurité évalue continuellement la situation mais ne se prononce pas, pour l’instant, sur la réouverture des restaurants et cafés, des voyages en Belgique ou à l’étranger, des événements de petite ampleur en plein air, des loisirs collectifs, des attractions touristiques ainsi que des camps et stages d’été organisés pour la Jeunesse. Il est par contre confirmé que ces différents domaines d’activités ne reprendront pas avant le 08 juin prochain.

 

Je l’ai dit précédemment, la vigilance reste de mise.

Appliquez les « gestes barrières » :

  1. Lavez-vous régulièrement les mains ;
  2. Toussez et éternuez dans votre coude ;
  3. Ne touchez pas votre visage ;
  4. Gardez une distance de 1,5m entre les personnes ;
  5. Restez le plus possible à la maison ! Et restez chez vous si vous êtes malade.
  6. Portez un masque dans les transports en commun, et dans l’espace public quand vous ne pouvez pas respecter les distances de sécurité.

Plus que jamais, ces quelques règles restent d’application.

 

Vous êtes nombreux à vous poser, à nous poser des questions sur le port du masque en tissu, le masque dit « de confort », mais aussi sur son approvisionnement pour chaque citoyen.

Le port du masque jouera un rôle primordial dans la mise en œuvre progressive du déconfinement.

Se couvrir la bouche et le nez fera partie des bonnes pratiques, qu’il s’agisse de porter un masque dit « de confort » ou une protection alternative (une écharpe ou un bandana par exemple).

A partir du 4 mai prochain, cette pratique sera d’ailleurs fortement recommandée dans l’espace public, et obligatoire dans les transports en commun pour les usagers de plus de 12 ans, mais aussi sur les lieux de travail lorsque le respect des distances de sécurité n’est pas possible.

J’insiste toutefois : porter un masque de confort n’est pas une protection suffisante si elle ne s’envisage pas dans le cadre du respect des distances de sécurité, des mesures d’hygiène et des gestes barrières que je viens de rappeler.

 

Pour nous, la Santé a toujours été, est et restera une priorité. Il en va de même lorsqu’il s’agit d’envisager l’approvisionnement en masques de la population.

Que chacun soit à nouveau rassuré. Je le redis : la Ville assurera l’approvisionnement pour chaque citoyen qui devra porter un masque.

Cet approvisionnement sera garanti, gratuit et distribué à bon escient et en temps opportun.

La Ville de Mouscron a rejoint le marché groupé lancé par la Zone de Secours de Wallonie Picarde.

Pour l’ensemble des territoires partenaires, ce sont plus de 310.000 masques qui seront ainsi acquis.

Le Gouvernement régional vient d’annoncer soutenir financièrement les communes dans cette démarche.

A Dottignies, Herseaux, Luingne et Mouscron, la distribution sera assurée et organisée à domicile par les équipes communales, les agents de quartiers, la Gestion Centre-Ville et les bénévoles. Tenant compte des délais en vigueur, cette distribution pourrait s’organiser à partir du 11 mai prochain vers les 30.000 ménages résidant sur l’ensemble du territoire.

Depuis la mi-mars, plus de 80 couturiers et couturières ont apporté bénévolement leur aide pour confectionner 4.788 masques en tissu. À nouveau, je les remercie vivement pour ce soutien solidaire.

Les experts sont unanimes : le port du masque en tissu peut contribuer à freiner la propagation du Covid-19, mais uniquement s’il est utilisé correctement.

Mettre, enlever, porter, laver et conserver son masque en tissu sont des gestes à effectuer avec soin.

Tous les conseils pour effectuer correctement chacun de ces gestes seront fournis avec les masques distribués, ainsi que sur notre page Facebook et sur notre site internet.

 

Consciente que chaque citoyen n’a pas forcément accès aux réseaux sociaux ou à notre site Internet, j’ai souhaité, rejointe par le Collège Communal, réaliser une « Brochure – Covid-19 – Edition spéciale ».

Sur base des informations fournies par le Conseil National de Sécurité le vendredi 24 avril dernier, cette brochure largement illustrée abordera :

  • La forte mobilisation bénévole des citoyens
  • Les distributions de masques aux professionnels de la santé et aux structures d’hébergement
  • Le message adressé par les médecins généralistes et le CHM aux citoyens
  • Les défis du CPAS
  • Les initiatives mises en place pour lutter, tous ensemble, contre la précarité, ainsi que le service mini-bus
  • L’approvisionnement en masques pour toute la population, ainsi que les modalités d’utilisation
  • La reprise des cours dans les écoles
  • Le respect des mesures en vigueur
  • La gestion des déchets
  • Les activités sportives à la maison
  • Le soutien aux commerces locaux
  • Le souvenir de l’Histoire du Covid-19 auquel vous pouvez contribuer
  • Ainsi que tous les numéros de contact particulièrement utiles en cette période de confinement

Nos équipes et nos partenaires se sont investis sans compter pour que nous puissions raccourcir au maximum les délais de conception, d’impression et de distribution.

Cette brochure arrivera dans la boîte aux lettres de chaque citoyen la semaine prochaine, le mercredi 6 ou le jeudi 7 mai.

 

Plus que jamais, les personnes fragilisées ou vulnérables ont besoin de notre soutien.

MERCI à nos équipes communales, aux bénévoles et aux structures partenaires qui se dévouent corps et âme pour assurer une disponibilité maximale à leur égard.

Merci aussi pour :

  • La distribution des colis alimentaires par diverses structures locales est maintenue, et les initiatives citoyennes se multiplient.
  • Le Service des Affaires sociales a déjà mis en relation plus de 170 bénévoles pouvant apporter une réponse rapide aux aides sollicitées.
  • Les Seniors ont été contactés individuellement mi-mars par un courrier leur rappelant les consignes de sécurité et le n° de contact utile 056/860.323 ; les éducateurs de rue sont allés à leur rencontre.

Les agents de proximité de notre police locale prennent eux aussi contact de manière privilégiée avec les Seniors de leurs quartiers.

Ces différentes démarches permettent de rompre l’isolement de certains citoyens, d’identifier les besoins, et d’y répondre adéquatement.

Je remercie vivement nos agents de quartier de nous aider dans cette tâche.

Je vous annonce que l’abri de nuit « Au Souffle Nouveau » rouvrira ses portes le vendredi 8 mai.

Son fonctionnement sera adapté pour permettre le respect des mesures d’hygiène et de distanciation.

Il permettra ainsi l’accueil privilégié des personnes en mal de logement adapté.

Enfin, parce que l’isolement et le déconfinement peuvent être pour beaucoup une source de questionnement ou de mal-être profond, la Ville de Mouscron lance à ma demande et dès aujourd’hui un numéro vert gratuit !

Cette ligne d’écoute téléphonique et de soutien sera accessible tous les jours au 0800.11.755 de 8h00 à 20h00 sans interruption, y compris le week-end.

Dans le plus strict respect des règles de confidentialité et de discrétion, les personnes pourront y obtenir l’écoute attentive qui permet souvent, à elle seule, de rompre l’isolement et d’apaiser les craintes.

La communication est un levier indispensable pour le soutien psychosocial.

« Prenez soin de vous et de vos émotions ! » ; ce numéro de contact est désormais disponible pour vous y aider.

En matière de gestion des déchets, conformément aux engagements pris, Ipalle poursuit la réouverture progressive de son réseau de recyparcs.

Depuis ce lundi 27 avril, ce sont les emballages PMC et les déchets inertes (les déchets de construction) qui sont, de nouveau, acceptés.

Ainsi, les utilisateurs ont la possibilité de déposer sur chacun de nos trois parcs tous les déchets collectés habituellement, à l’exception des huiles et des graisses, de l’amiante et des déchets spéciaux des ménages (peintures, produits phytosanitaires, batteries, …).

Les modalités d’accès et de prise de rendez-vous restent inchangées.

Nos trois recyparcs sont ouverts du lundi au samedi, et ceci uniquement l’après-midi (de 13h à 18h) sur rendez-vous.

Je relaie ici le message de l’intercommunale IPALLE qui tient à remercier chaleureusement la population pour sa bonne collaboration dans ce processus de réouverture progressive.

Je rappelle également que la déchetterie sur le site de Mouscron 1 (rue de Rolleghem) reste fermée !

Les collectes en porte-à-porte des déchets ménagers (sacs noirs), des PMC (sacs bleus) et des papiers/cartons ont toujours été maintenues et continuent à être assurées.

 

Si à partir du 4 mai, un déconfinement sera enclenché, dans tous les cas, il s’agira d’un processus graduel et dépendant de l’évaluation continue de la situation.

Derrière les chiffres et les situations sanitaires que j’ai évoqués, se trouvent d’abord des personnes qui souffrent et des familles qui traversent l’épreuve de la maladie ou du deuil.

A ces familles, je tiens à témoigner tout mon soutien face au drame qu’elles traversent et tous mes vœux de prompt rétablissement aux personnes qui luttent aujourd’hui encore contre ce virus.

Si la situation et les chiffres se stabilisent, c’est évidemment grâce au personnel médical, au personnel soignant de première ligne : ambulanciers, infirmiers/infirmières et médecins intervenant dans les structures d’hébergement et à domicile.

Hier, aujourd’hui et demain encore, ils ne comptent pas leurs efforts pour prendre soin de nous. Nous devons leur rendre en maintenant nous aussi notre vigilance.

Je remercie une nouvelle fois ce personnel de première ligne, le personnel de sécurité et le personnel de secours.

Je salue ici également les efforts de tous les travailleurs et travailleuses, de tous ceux qui ont permis à la Belgique, à notre commune, de fonctionner.

Parmi ceux-ci, j’adresse un clin d’œil reconnaissant à chaque membre du personnel communal qui a continué à travailler ou à manifester son soutien, ainsi qu’à l’ensemble des bénévoles qui ont, par leur action, contribué à l’effort collectif.

Je remercie chacun d’entre vous. Merci à vous de m’accompagner dans ce travail colossal.

 

Comme le disent les experts, les choses ne reviendront pas à la normale à court ou moyen terme.

Au fur et à mesure des jours, des semaines, nous reprendrons progressivement nos activités mais nous aurons aussi à adapter nos habitudes avant de retrouver nos libertés fondamentales, notre vie d’avant …

Le déconfinement commencera à partir du 4 mai, mais il sera progressif. Il sera évolutif, sous la surveillance des experts.

Il ne sera pas définitif. Un retour en arrière n’est pas à exclure.

Nous aurons, tous ensemble, à poursuivre nos efforts pour retrouver nos proches, nos familles, nos amis, tous ceux qui nous sont chers.

 

Et pour terminer.

Continuez donc à prendre soin de vous.

Et surtout, continuez à prendre soin des autres.

 

Face à cette situation, soyons citoyens, soyons solidaires et responsables.

Nous sommes à vos côtés.

Ensemble, nous sommes plus forts.

 

Merci,

Brigitte AUBERT, votre Bourgmestre.

A propos Brigitte Aubert

Brigitte Aubert
Bourgmestre de la ville de Mouscron en charge de l'Administration générale, de la Police, des Pompiers/Service Incendie, des Associations patriotiques, des Affaires sociales et de la santé, des Séniors, des Personnes handicapées, de l'Urbanisme, de l'Agriculture et Conseillère Provinciale

Lisez aussi

Préparation du déconfinement

Un nouveau Conseil National de Sécurité se tiendra ce vendredi 24 avril. Il devrait nous …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.